A l’occasion du Cyclotour Léman, nous en avons profité pour découvrir un peu plus encore Lausanne mais aussi ses alentours, en visitant Gruyère. Cerise sur le gâteau, le tout du Lac Léman le dimanche, en traversant les différents cantons suisses et les deux départements français.

JOUR 1 – Chouette découverte ce matin de Gruyère, à 45 minutes de route de Lausanne. Si ce village du canton de Fribourg est certes réputé pour son fromage, c’est aussi une très belle cité médiévale avec le château à l’architecture imposante dominant un charmant petit bourg fait de boutiques et restos. De belles balades à faire aux alentours également, sans oublier un détour par la célèbre fromagerie pour y découvrir les secrets de fabrication au cours d’une visite en audioguide

De retour de Gruyère, nous consacrons la fin d’après-midi à la visite du haut de Lausanne. La cité vaudoise n’est pas seulement la capitale olympique. Elle est aussi plus que ses quais bordant le Lac Léman.

Un détour par le centre-ville sur les hauteurs de la ville vaut également le détour. La cathédrale constitue ainsi certainement un des points d’attrait principaux. Elle est considérée comme l’un des plus beaux monuments gothiques d’Europe.

A la sortie de l’édifice religieux, vous serez certainement tenté de descendre les escaliers en bois couverts du marché, datant du 18ème siècle. Ceux-ci vous permettent de rejoindre la Place Palud, un des lieux incontournables de Lausanne. Outre la statue représentant la Justice, s’y trouve l’hôtel de ville avec sa toiture typiquement vaudoise et ses deux gargouilles en forme de dragon. De là partent différentes rues commerçantes. Le marché s’y tient chaque mercredi et samedi.

Il existe encore d’autres coins où il fait bon flâner, comme le Flon ou la Cité.

Outre la panorama sur le Lac Léman et les montagnes l’entourant, les hauteurs de la Ville présentent également plusieurs petites places où il fait bon s’arrêter pour prendre le temps.

Sans oublier un détour par la gare.

JOUR 2 – En ce dimanche 19 mai, c’est le tour du Lac Léman à vélo qui est au programme, soit 176 km à parcourir. C’est dans le cadre de l’organisation “Cyclotour du Léman” qui en était déjà à sa seizième édition que je participe à cet événement. Rendez-vous dès 6h30 sur la place Ouchy de Lausanne, non loin du Musée Olympique, pour le grand départ. Ce sont plus de 2.600 cyclos qui se sont élancé de Lausanne, de Genève ou d’Evian pour faire partiellement ou complètement le tour du Lac. Les plus sportifs le réalisent en moins de cinq heures. Pour les autres, il faut compter entre 5 h et 6h30 à 7 h. Le parcours ne présente pas de difficultés particulières, hormis une côte à la sortie de Thonon. Même si le ciel était plutôt gris ce jour-là, pédaler près des montagnes, au pied des vignes du Lavaux classées à l’Unesco ou traverser Genève, Evian ou Thonon sont des moments magiques. Cela reste une chouette expérience en ce qui me concerne et un sentiment du devoir accompli lorsque j’ai franchi la ligne d’arrivée sous les encouragements. Il faut également souligner l’organisation parfaite.

A côté du contexte sportif, le tour du Lac Léman en plusieurs jours est aussi un objectif de vacances en famille ou entre amis. Voici une proposition d’itinéraire parmi d’autres, avec le descriptif des régions tarversées: http://conseilduleman.org/actions/actions-environnement-amenagement/tour-du-leman-velo-detail-de-litineraire ou encore https://www.leman-sans-frontiere.org/decouvrir-le-leman/sport/les-circuits-velo-emblematiques-autour-du-lac-leman . Il existe en tout cas un itinéraire balisé de panneaux bleus clairs, ornés d’une perche, d’une distance de +/- 200 km et qui porte le numéro 46. Il traverse trois cantons suisses (Genève, Vaud, Valais) et deux départements français (Ain et Haute-Savoie).