Découverte l’an dernier lors du festival “Carolodyssée Destination Aventures”, nous nous étions jurés de goûter à cette nouvelle discipline en vogue qu’est le packraft. De quoi s’agit-il nous direz-vous? Il s’agit d’un mélange de randonnée et de navigation en “kayak” gonflable. Celui-ci se transporte facilement dans un sac à dos, avec des pagaies démontables.

packraft nisramontt

L’idée est de permettre au randonneur de pouvoir multiplier les plaisirs (de la marche et du canöe) ou de passer un obstacle que pouvait auparavant représenter la rivière. Le tout sans devoir déployer de gros moyens matériels.

Une fois à proximité du cours d’eau, il vous suffit de déplier le bateau sorti du sac à dos. On vous rassure tout de suite: pas besoin de vous époumoner à le gonfler. Il existe un système ingénieux à l’aide d’un sac en toile rempli d’air que l’on compresse à plusieurs reprises pour le transférer. Vous n’avez plus à la fin qu’à donner quelques petites soufflettes à la bouche afin que l’embarcation prenne bien forme.

montage packraft
Gonflage packraft
packraft nisramont

Vous êtes prêts maintenant à embarquer pour une chouette expérience, à la fois paisible et aventureuse en pleine nature. Ce n’est pas pour autant que tout est permis. Il faut savoir qu’on ne peut pas naviguer sur toutes les rivières en Belgique. Il est conseillé de se renseigner là où c’est permis. Aussi, il est intéressant de se faire encadrer pour une première.

C’est ce que nous avons fait ce week-end avec Luc de Pack and Raft. Il dispose d’une solide expérience en raft et en packraft à travers le monde, dont la TransBelgica (300 km de rivière et 100 km de marche à pied). Comme il en a l’habitude lors de ses initiations, il nous avait donné rendez-vous dimanche matin dans le petit village de Nadrin, entre Houffalize et La Roche-en-Ardenne. Une fois le groupe briefé et réuni, notre instructeur nous a emmenés pour une petite marche matinale de quelques kilomètres à travers les monts et forêts ardennaises. Le temps de descendre jusqu’aux abords de l’Ourthe.

Là, nous passons de la théorie à la pratique, nous rendant compte finalement, sous les conseils avisés de Luc, de la facilité de déplier et de gonfler notre “kayak”. Une fois prêts, nous nous jetons à l’eau pour une aventure de près de 2h30 tout simplement splendide sur le barrage de Nisramont. Les sports nautiques y étant interdits, le calme règne sur ces lieux bordés de magnifiques versants forestiers. On a par moment l’impression de se retrouver dans les grands espaces canadiens. Un sentiment renforcé par notre pause de midi, dans notre embarcation, sous un soleil généreux. Juste manger notre sandwich et flâner en se laissant bercer par le léger vent. Un moment unique! la publicité ne ment pas: “Le massif ardennais comme vous ne l’avez jamais vu!”

Luc de Pack and Raft
packraft nisramont

Les bonnes choses ayant une fin, après 45 minutes d’arrêt, nous nous remettons à pagayer jusqu’au barrage proprement dit. C’est cette fois le retour sur la terre ferme, où il faut quelque peu dégourdir les jambes avant de se remettre à marcher vers le point final. Avant cela, il faut nettoyer, dégonfler et replier l’embarcation dans le sac à dos. Un jeu d’enfant. Il nous reste désormais une petite heure de rando pour terminer notre journée.

rando le long de l'ourthe
A travers les sentiers ardennais

Au moment de nous quitter, nous nous promettons de revivre l’expérience en famille, convaincus de cette première (pour 45 € par personne tout compris: bateau, guidage, conseils, sandwich et bonne humeur). Mais aussi de revenir afin de tester le week-end en bivouac. Il faut dire que Pack and Raft propose une belle panoplie d’activités à découvrir sur leur site: des séjours à la montage, des journées entreprise ou familiale, des voyages plus lointains ou encore les vente et location de packrafts.

ourthe nisramont