J11 – Un peu plus de 400 km de pistes pour rejoindre l’Océan Atlantique. Avant de rejoindre Swakopmund, station balnéaire édifiée en plein désert, nous avons fait un détour par Cape Cross. Cette réserve est principalement connue pour ses otaries à fourrure. Ce sont par dizaines de milliers, parfois plus de 100.000, qu’elles se prélassent sur la plage, après un petit effort dans les vagues. On nous avait promis une odeur épouvantable. C’etait moins pire que prévu. Par contre, qu’est-ce qu’elles peuvent être bruyantes! On a aussi eu l’occasion d’observer quelques chacals perdus parmi les otaries.
 
Cape Cross a également une histoire riche. En 1485, Diego Cao, navigateur portugais, a été le premier Européen à poser le pied en Namibie. Il érigea une croix en pierre en l’honneur du roi Jean II.
 
Enfin, la brise était telle en ce moment de la journée qu’on avait perdu une bonne dizaine de degrés par rapport à hier. Heureusement, le soleil a repris ses droits en fin de journée et sera toujours de la partie ces prochains jours.
J12  – Après 10 jours d’itinérance dans le nord de la Namibie, nous nous posons depuis hier, pour trois nuits, à Swakopmund, station balnéaire au milieu du désert.
 
L’objectif du jour était de découvrir de nouveaux animaux marins, les flamants roses en tête. Il nous a fallu pour cela marcher quelques kilomètres sur la plage puisqu’ils se trouvent dans l’estuaire du Swakop, de l’autre côté de la ville. Même s’ils n’étaient pas en grand nombre, nous avons déjà pu en observer quelques-uns, aux côtés de mouettes et cormorans. Nous devrions cependant être plus gâtés à ce sujet demain dans la ville voisine de Walvis Bay.
 
La balade du jour nous a également permis de découvrir un peu mieux Swakopmund, la plus allemande des villes namibiennes. En effet, la Namibie est une ancienne colonie germanique. Quand on se promène dans les rues, on ne peut s’y tromper: l’architecture de certains bâtiments, quelques monuments, certains menus (choucroute, saucisse allemande, litre de bière,…), des enseignes ou encore des noms de rues (Bismarck Str. par exemple), … On se serait vraiment cru dans un resto en Allemagne ce midi. Déjà rien que par la déco: poster et fanions d’équipes de Bundesliga, drapeaux des Lander, …
 
La Namibie est vraiment un pays de contraste, par la diversité qu’elle peut offrir.
J13 – Direction Walvis Bay tôt ce matin où nous attendait une chouette sortie kayak en mer à la rencontre des phoques et otaries. Rdv était fixé à 8h30 au Pelican Point Kayaking. De là, une petite heure de trajet en longeant la lagune où des flamants roses et gris viennent se nourrir par milliers de petites algues roses et de planctons. Nous ne sommes pas restés sur notre faim cette fois, contrairement à hier, tant ils étaient nombreux. C’est tout simplement la plus importante colonie d’Afrique australe. Passage également par les marais salants qui fournissent 90 % du sel de l’Afrique du Sud et une partie en Europe.
 
Ça y est, nous sommes arrivés au Pelican Point, même si nous aurons vu peu de pélicans aujourd’hui. Les dernières instructions reçues, les kayaks sont vite lâchés à la mer. Très vite, phoques et otaries viennent jouer près de nos embarcations. Ils aiment mordiller nos pagaies, voire se laisser caresser par celles-ci. Léo et Magali les caressent même. Pendant ce temps, d’autres phoques nous délectent de sauts pendant que les flamants roses nous survolent. C’est tout simplement magique!
 
Après une bonne heure, c’est déjà le temps des “au revoir”. Mais tout n’est pas fini pour autant. Les guides nous gratifient d’un chouette pique-nique dans ce cadre paradisiaque perdu au milieu de nulle part.
 
Et dire que notre guide namibien étudie le français pour venir s’installer à Paris, alors qu’il vit dans un pays que beaucoup lui envient…
De retour à Walvis Bay, nous prenons cette fois, en début d’après-midi, la direction de la Dune 7. Notre première grosse dune annonciatrice du paysage qui nous attend ces prochains jours. Une fois sur place, on a essayé de la gravir, tout en se rendant compte que ce n’était pas si simple.

Nos adresses:

Logement:

Sea Breeze Huest House – 48 Turmalin Street PO Box 2601 Swakopmund

Restaurant:

The Tug Restaurant : A.Schad Promenade – Molen Road | Jetty Area – Swakopmund (Le top pour les poissons et crustacés)